Remarks by the Regional Director for Africa Abdoulaye Mar Dieye at the 2018 First Regular Session of the Executive Board of UNDP/UNFPA/UNOPS

Jan 23, 2018

Remarks by Regional Director for Africa Abdoulaye Mar Dieye at the Executive Board of UNDP, UNFPA, and UNOPS 

First Regular Session 2018

New York

23 January 2018, 3:00 pm, ECOSOC Chamber

Mr. President of the UNDP Executive Board,

Distinguished Members of the Executive Board,

Representatives of the Governments of Burkina Faso, Cabo Verde, Gabon, Ghana and Mauritania,

Colleagues, Ladies and Gentlemen,

I am pleased to submit to this session of the Executive Board the Country Programme Documents for Burkina Faso, Cabo Verde, Gabon, Ghana, and Mauritania.

As per the regular practice, all Country Programmes have been formulated in close consultation with the partner governments and a wide range of stakeholders, including sister UN agencies, multilateral and bilateral partners, civil society, and the private sector. Each Country Programme responds to the national development priorities and is designed to leverage UNDP’s comparative advantages, within the broader framework of the UNDAF and in close partnership with other UN agencies. All programmes are aligned to the new UNDP Strategic Plan and its quality expectations, including the need to build our programmes based on the evidence garnered from evaluations of past assistance. Furthermore, the programmes are based on helping countries achieve the SDGs through Agenda 2030. 

As such, one of the common denominators of the country programmes is the principle of leaving no one behind and dealing with pervasive and lingering inequalities, including in key areas of access to basic social services, voice and participation, human rights and justice systems.

Another area of commonality in the country programmes is a strong commitment to help develop and implement laws and policies which integrate the empowerment of women as a driver for sustainable development.

Finally, these country programmes contain some unique pilots of the UN system, from which we expect lessons will be gathered and applied going forward and within current UN reform efforts. These include Burkina Faso as one of the ‘sustaining peace’ pilots and Cabo Verde as the only Joint Office in the world.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, distinguées membres du Conseil d’Administration,

Permettez-moi de donner un bref aperçu des cinq programmes de pays, en mettant en exergue nos domaines prioritaires d’appui.

Pour le Burkina Faso, l'objectif principal du programme de pays est de contribuer à une société inclusive, pacifique et résiliente aux changements climatiques qui est sur la voie d’une croissance économique durable. Le programme proposé est aligné sur le Plan national de développement économique et social, ancré dans le cadre des Objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063. Le PNUD utilisera sa position et son expertise dans le développement des capacités et politiques pour soutenir les efforts du Burkina Faso à travers trois piliers interdépendants : i) efficacité institutionnelle, état de droit, cohésion sociale et sécurité, ii) croissance inclusive, durable et favorable à la création d’emplois et iii) résilience aux chocs climatiques.

Le programme d'environ 371 millions de dollars sera mis en œuvre de 2018 à 2020.

S’agissant du Cap-Vert, pays à revenu intermédiaire avec relativement peu d’acteurs du développement présents dans le pays, le PNUD, le FNUAP et l'UNICEF répondront collectivement — par le biais du Programme de Pays Commun et conformément au Plan-cadre et aux plans stratégiques respectifs des agences — aux priorités du Plan national de développement durable. L'objectif principal du Programme de Pays Commun est de soutenir les approches intersectorielles de la réalisation des ODD et de renforcer les systèmes de planification, de données, de suivi et d’évaluation pour suivre les progrès des ODD, qui reposent sur quatre priorités : (i) développement durable du capital humain ; (ii) gestion durable des ressources naturelles ; iii) Transformation économique et croissance durable et inclusive ; et (iv) Gouvernance, politiques publiques, partenariat et justice.

Le programme d'environ 42,5 millions de dollars sera exécuté de 2018 à 2022

En ce qui concerne le Gabon, le programme de pays est aligné sur le Plan stratégique national pour un Gabon émergent. Fonctionnant dans un pays à revenu intermédiaire (PRI) de la tranche supérieure où les donateurs traditionnels sont absents, une nouvelle approche de partenariat est prévue, tirant parti du partage des coûts du gouvernement et des sources telles que le Fonds vert pour le climat et les initiatives de responsabilité sociale des entreprises du secteur privé. Sur la base des consultations avec les partenaires et des résultats obtenus dans le programme précédent, le programme de pays est axé sur la prestation de services locaux inclusifs.

Ce programme d'environ 10,7 millions de dollars sera exécuté de 2018 à 2022.

Les objectifs du programme de pays en Mauritanie consistent à soutenir la stratégie de développement à long terme du pays, promouvoir une économie et une société inclusives et rompre les cycles d'inégalité et de pauvreté, en particulier dans les zones rurales les plus vulnérables. Les voies de développement comprennent une croissance inclusive et des investissements simultanés dans des programmes de subsistance pour les populations à risque, en particulier dans les parties sud et sud-est de la Mauritanie où le risque de radicalisation est élevé. En raison de la dépendance à l'égard des ressources naturelles, la croissance doit s’accompagner d’investissements dans la gestion durable des ressources naturelles et des risques de catastrophes afin d’améliorer la résilience. Le programme repose sur le Plan stratégique du PNUD et est aligné sur les priorités nationales.


Le programme d'environ 46,7 millions de dollars se déroulera de 2018 à 2022.

Finally, in the case of Ghana, UNDP’s programme will support the government in implementing the SDGs through inclusive, equitable and accountable governance and green, equitable and resilient development.  This will be achieved through supporting implementation that ensures diversified growth, augmenting governance capacity and providing support in formulating and implementing policies. The CPD articulates how UNDP intends to offer country-level platforms to help advance the SDGs.

The programme of approximately 82.3 million dollars will run from 2018 to 2022.

Mr. President, Distinguished members of the Executive Board,

In closing, I would like to take this opportunity to thank the Members of the Board for their support to the UNDP Regional Bureau for Africa and to all programme countries under the Bureau’s responsibility. 

I thank you for your attention.

UNDP Around the world

You are at UNDP Africa 
Go to UNDP Global