Blog


Rendre compte des progrès vers l’Agenda 2030 : comment jongler entre les 17 ODD

par

Il s'agit de mettre en place des mesures intégrées et interdépendantes lors de chaque cycle de planification, afin d’avancer dans la réalisation d’un ensemble d’objectifs et de cibles à court, moyen et long terme. Photo: James Neuhaus/PNUD

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de Programme de développement durable à l’horizon 2030, les pays sont confrontés à des exigences concurrentes. À la volonté d’appréhender le Programme dans sa globalité s’ajoute la nécessité d’adopter une approche pratique et spécifiquement tournée vers la réalisation de chaque objectif. Le PNUD, qui fournit un appui pour l’établissement de rapports sur les Objectifs de développement durable (ODD) aussi bien au niveau national qu’à l’échelle internationale, a notamment vocation à aider les pays à satisfaire ces exigences et à surmonter les différents défis rencontrés en cours de route.

Pour les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), des rapports nationaux, régionaux et mondiaux étaient établis individuellement pour chaque OMD. Si ce système aurait pu bien fonctionner avec un nombre plus restreint d’objectifs, il n’en a pas moins contribué à renforcer l’approche sectorielle du développement. Il faut donc réfléchir à des modalités d’établissement des rapports sur les ODD susceptibles de favoriser l’intégration et les synergies, tout en réduisant la charge de travail pour l’ensemble des ODD sans perdre de vue les objectifs du Programme 2030 dans son ensemble.

Le Forum politique de haut niveau organisé annuellement, offre un modèle potentiellement éclairant. L’édition 2017, qui avait pour thème l’éradication de la pauvreté et la promotion de la prospérité dans un monde en mutation, s’est tenue du 10 au 19 juillet au Siège des Nations Unies. Elle constitue une plate-forme idéale pour le suivi des progrès au regard des engagements de développement durable, notamment concernant le Programme 2030.

Les thèmes abordés chaque année au cours des discussions contribuent à maintenir la dynamique autour de la réalisation des ODD, d’autant que certains pays en sont encore au stade de la mise en place des structures, des cadres et des ressources nécessaires à l’accomplissement de l’intégralité des objectifs au niveau national et local. Les premiers rapports présentés lors du Forum obéissent à cette finalité et constituent un outil de comparaison important pour les futurs rapports sur les ODD et leurs cibles. Depuis 2016, les pays élaborent à titre volontaire des rapports ponctuels sur quelques objectifs en fonction de thèmes spécifiques.

 

undp-rba-odd-categories-july 2017

Il s’agit d’un bon début, car le choix de se concentrer sur un petit nombre d’objectifs permet de creuser davantage les sujets abordés. Sous bien des aspects, cette approche fournit des pistes de réflexion stratégique concernant les modalités de préparation des rapports nationaux sur les ODD au-delà du cadre du Forum, étant donné la portée et le caractère intégré du Programme 2030.

Une première réflexion a été menée concernant la mise en œuvre stratégique de celui-ci, qui consisterait à définir des priorités et des étapes en vue de garantir la réalisation de l’intégralité des ODD. Pour que cette piste porte ses fruits, il faudrait mettre en place des mesures intégrées et interdépendantes lors de chaque cycle de planification, afin d’avancer dans la réalisation d’un ensemble d’objectifs et de cibles à court, moyen et long terme.

C’est pourquoi il importe à mon avis de mener une réflexion sérieuse et fouillée sur les 17 ODD ainsi que leurs cibles respectives afin d’identifier :

  • Les objectifs catalyseurs, qui jouent un rôle moteur dans la mise en œuvre d’initiatives concernant les ODD et qui devraient être priorisés à court terme ;
  • Les objectifs accélérateursqui peuvent à moyen terme avoir une incidence positive et simultanée sur un éventail plus vaste d’objectifs ;
  • Les objectifs finaux, qui seraient atteints à long terme à travers la réalisation d’autres objectifs, sans mise en œuvre linéaire.

En tenant compte de ces paramètres, nous pouvons aider chaque pays à concevoir une stratégie de mise en œuvre des ODD qui crée et maintienne une dynamique tout en renforçant l’intégration et les synergies entre les différents objectifs.

La réalisation du Programme 2030 passe par la prise en considération dans chaque cycle de planification des besoins urgents ainsi que des éléments nécessaires pour opérer une transformation, en fonction des priorités de chaque pays s’agissant des ODD. Si la mise en œuvre simultanée de tous les objectifs représente le scénario idéal, elle n’est sans doute pas réaliste au vu des lacunes existantes en matière de capacités, notamment sur le plan des financements, des données et des statistiques. Il importe donc d’établir des liens entre les objectifs à court, moyen et long terme, qui orienteraient les thématiques et le cadre de présentation des rapports.

Pour de nombreux pays encore confrontés à la nécessité de mettre en œuvre les ODD le plus efficacement possible au sein de leurs cadres nationaux, il s’agit d’une option valable qui reflète leurs priorités de développement tout en leur permettant de réaliser simultanément l’intégralité des ODD. Cette approche ne résoudrait pas seulement le dilemme auquel se heurtent certains d’entre eux en matière de mise en œuvre, mais elle pourrait également lever les ambiguïtés dans le choix des objectifs à traiter dans chaque période de rapport, que ce soit dans le cadre du Forum politique de haut niveau ou dans les prochains rapports régionaux ou nationaux sur les ODD.

Elle favoriserait également l’intégration ainsi qu’un meilleur ciblage des ressources et des capacités, tout en donnant un fondement aux cadres de présentation des rapports et en allégeant la charge que représente l’élaboration de ces derniers, en particulier au niveau national.

blog series Séries de blog Afrique UNDP-OECD series on SDGs