Election présidentielle au Bénin pour une alternance pacifique et démocratique

12 févr. 2016

En 2015, le PNUD avait déjà joué un rôle important dans l’organisation des législatives. Photo: PNUD au Bénin

Près de 5 millions de Béninois se rendront aux urnes le 6 mars 2016 pour le premier tour de l’élection présidentielle. Trente-trois candidats, dont deux femmes, sont en lice pour succéder au président Boni Yayi en avril prochain.

Les organes chargés de la gestion des élections sont à pied d’œuvre pour assurer la tenue de cette élection présidentielle, qui marque un tournant décisif pour la démocratie béninoise.

Comme par le passé, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) apporte son appui technique et financier aux processus électoraux. Une équipe d'experts assiste la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), principal organe de gestion des élections, pour mettre en œuvre la planification, le suivi - évaluation, la formation et la logistique. Le PNUD  fournit également un appui pour l'acquisition du matériel sensible, notamment de  l’encre indélébile (28 000 flacons) et des scellés sécurisés pour les urnes (390 000), destiné à couvrir le premier et un éventuel second tour du scrutin ; le tout pour un montant global de 386 811 730 Fcfa (environ 700 000 dollars EU).

Le  PNUD apporte aussi  un soutien financier aux Organisations de la Société Civile concernées pour la mise en place de la case de veille électorale, un dispositif d’observation citoyen, et pour aider à renforcer leur rôle dans la sensibilisation des électeurs et la médiation.  A cet effet, 600 observateurs électoraux des OSC ont été formés et seront déployés indépendamment pour observer le scrutin. Quelque 2400 observateurs seront pris en charge par d'autres partenaires, notamment l'Union européenne, l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l'Agence suisse pour le développement et la coopération, et l'ambassade américaine.

« Le Bénin a une réputation bien établie, celle d’un pays qui a habitué le monde entier à réaliser des alternances pacifiques, grâce notamment à la tradition du compromis et au sens de l’Etat des uns et des autres », a rappelé M. Chambas, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, lors de sa récente visite au Bénin.   Il a émis le vœu « que le Bénin continue à montrer le bon exemple ».

En 2015, le PNUD avait déjà joué un rôle important dans l’organisation des législatives, qui ont permis d’élire les  83 députés - dont 7 femmes -  siégant depuis mai 2015 à l’Assemblée Nationale,  et des élections municipales, communales et locales du 28 juin 2015.  Cet appui du PNUD au processus électoral de 2015 est évalué à plus de 100 millions Fcfa, soit environ 200 000 dollars EU.