Fin de la TICAD VI : accord entre le Japon et les États africains sur un plan d'engagement continu de 3 ans

2 sept. 2016

Le plan triennal porte également sur la collaboration en matière de consolidation de la paix, de sécurité transfrontalière et de prévention de l'extrémisme violent, ainsi que sur les questions liées aux changements climatiques. Photo : James Ochweri/PNUD

« Elle est spécifique, mesurable et recevable, et je suis convaincu que, grâce à sa mise en œuvre, les peuples d'Afrique peuvent vraiment espérer un avenir meilleur et plus prospère pour eux-mêmes et pour leurs enfants », a déclaré le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, à propos de la Déclaration de Nairobi, au cours de la séance de clôture de la sixième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD VI).

« Tous les résultats que nous avons convenu ensemble, au cours de cette réunion, par la discussion, le débat, la négociation et le dialogue portent en eux l’espoir de ne pas être simplement mis en œuvre, mais d'amener le type de changement transformateur auquel nous aspirons tous », a-t-il affirmé

Plus de 6 000 personnes ont participé à la conférence, qui a été accueillie par le Gouvernement du Kenya et co-organisée par le Gouvernement du Japon, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale, la Commission de l'Union africaine (CUA) et le Bureau du Conseiller spécial pour l'Afrique aux Nations unies (UNOSAA).

La Déclaration de Nairobi définit les domaines d'engagement tels que la promotion de la diversification économique et de l'industrialisation avec un accent sur l'agriculture, l'innovation et l'économie portée par les TIC, les infrastructures de qualité, et le secteur privé et le développement des compétences.

Compte tenu de la maladie à virus Ebola et autres crises de santé publique, les systèmes de santé en Afrique seront renforcés et une attention particulière accordée à la meilleure manière de préparer et de prévenir les pandémies, notamment en mobilisant des ressources financières par le biais des organisations internationales.

Le plan triennal porte également sur la collaboration en matière de consolidation de la paix, de sécurité transfrontalière et de prévention de l'extrémisme violent, ainsi que sur les questions liées aux changements climatiques. La Déclaration appelle également à la coopération régionale, continentale et internationale sur un large éventail de questions.

La TICAD constitue une plate-forme internationale destinée à sensibiliser l'opinion mondiale et assurer un soutien continu aux efforts de développement de l'Afrique, bâtie sur les deux principes du partenariat international et de l'appropriation africaine.

Le PNUD est co-organisateur de la TICAD depuis sa création, en 1993. Le PNUD et le Japon ont un partenariat de longue date en Afrique, axé sur la promotion du développement durable, le renforcement de la résilience contre les catastrophes naturelles et les changements climatiques, et l'appui à la gouvernance démocratique et la consolidation de la paix.