Le PNUD s’associe avec IBM pour promouvoir le perfectionnement des compétences techniques de la main-d’œuvre jeune d’Afrique

13 févr. 2017

Parmi les intervenants de la manifestation de lancement d’IBM Digital – Nation Africa à Johannesburg (de gauche à droite): la Directrice adjointe de l’IICPSD, Mme Gulcin Salingan; le PDG d’IBM, Mme Ginni Rometty; et le Directeur de pays du PNUD en Afrique du Sud, M. Walid Badawi.

Johannesburg, Afrique du Sud - IBM va investir 70 millions de dollars dans la constitution de compétences essentielles en matière numérique, d’informatique en nuage et de technologies de l’information cognitives, en vue de contribuer à appuyer la main-d’œuvre du 21ème siècle en Afrique. L’initiative « IBM Digital – Nation Africa » offre une plateforme d’apprentissage basée sur l’informatique en nuage, destinée à fournir un programme gratuit de perfectionnement des compétences à 25 millions de jeunes Africains sur cinq ans, promouvant ce faisant les compétences numériques et encourageant l’innovation en Afrique.

Le Centre international d'Istanbul d'appui au secteur privé aux fins du développement (IICPSD) du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a signé un Mémorandum d’accord avec IBM en vue de faciliter la collaboration en matière de perfectionnement des compétences dans les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique.

En vertu du Mémorandum d’accord, les parties sont convenues d’explorer les opportunités de promotion des partenariats public-privé en matière de conception et de transmission des compétences ainsi que de renforcer l’acquisition des compétences chez les jeunes et les femmes et dans les autres groupes désavantagés. Le Mémorandum d’accord doit être un cadre permettant d’accélérer la réalisation du programme d’Objectifs de développement durable (ODD), en mettant un accent particulier sur l’acquisition des compétences adaptées au marché.

Parallèlement, IBM a lancé, le jeudi 9 février à Johannesburg, « IBM Digital – Nation Africa », une initiative de formation des compétences numériques visant à bénéficier à 25 millions de jeunes Africains au cours des cinq prochaines années.

Visant à doter jusqu’à 25 millions de personnes des compétences recherchées en matière de technologies de l’information au cours des cinq prochaines années, le programme sera lancé à partir des bureaux régionaux d’IBM en Afrique du Sud, au Kenya, au Nigéria, au Maroc et en Égypte. Cela permettra d’élargir l’initiative sur l’ensemble du continent.

Au cours de cette manifestation, Mme Ginni Rometty, Présidente et PDG d’IBM, a prononcé un discours liminaire, et une table ronde intitulée Driving Digital Competence and Innovation in Africa (« Promouvoir les compétences et les innovations numériques en Afrique ») a été animée par M. Hamilton Ratshefola, Directeur général d’IBM pour l’Afrique du Sud.

Figuraient au nombre des intervenants M. Arvind Krishna, Premier Vice-Président et Directeur de recherches d’IBM ; le Professeur Adam Habib, Vice-Chancelier de la Wits University; M. Allon Raiz, PDG de Raizcorp, et M. Walid Badawi, Directeur de pays du PNUD en Afrique du Sud.

Saluant cette annonce, Walid Badawi a déclaré : « Le PNUD est heureux de tirer parti de sa présence mondiale, de sa connaissance des questions de développement et de ses partenariats de longue date afin de promouvoir un contexte favorable et d’assurer la mobilisation et l’ampleur nécessaires à cette collaboration avec IBM ».

M. Badawi a souligné par ailleurs le lien potentiel entre Digital Nation Africa et la mise en application du programme de développement mondial, les technologies de l’information allant immanquablement jouer un rôle important pour rendre possible la réalisation des ODD.

Évoquant l’expérience du PNUD en matière d’autonomisation des jeunes, M. Badawi a cité la réussite de YouthConnekt, un programme novateur mené au Rwanda pour aider les professionnels à saisir des opportunités de carrière dans le secteur public et privé, ainsi que le travail réalisé par le PNUD en vue de fournir aux jeunes Sud-Africains des compétences utiles sur le marché du travail, y compris en matière de technologies de l’information.

Il a également souligné les effets potentiellement perturbateurs de la révolution numérique pour une main-d’œuvre mal préparée à faire face à de tels changements, un phénomène détaillé dans le Rapport sur le développement 2015 du PNUD intitulé Le travail au service du développement humain.

« Les réductions d’effectifs et le déplacement de travailleurs entraînés par les changements technologiques auxquels fait face le segment de la population dépassé par le rythme des changements exigeront des interventions afin d’assurer le bien-être des travailleurs, grâce à des filets de sécurité et à la protection sociale », a ajouté M. Badawi.

Dans les divers pays ciblés par l’initiative, le PNUD collaborera avec IBM sur des opportunités de transmission, de certification et de validation des compétences en matière de sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STEM).

Participant également à cette manifestation, Mme Gulcin Salingan, Directrice adjointe du Centre international d'Istanbul d'appui au secteur privé aux fins du développement (IICPSD) a souligné l’engagement pris par le centre de tirer profit de ce partenariat en vue d’appuyer le travail des bureaux de pays et de faciliter la réalisation des ODD.

« L’IICPSD travaille depuis près d’un demi-siècle dans le domaine thématique du développement des compétences adaptées au secteur privé. Nous générons des connaissances ciblées et concrètes en vue d’obtenir des résultats, comme le montrent nos études sur le terrain réalisées en Turquie, en Inde et ailleurs. Nous facilitons les partenariats transformateurs et appuyons la mise en œuvre de programmes et projets ayant un rôle catalyseur partout dans le monde, comme au Kosovo*, en Bosnie-Herzégovine, en Ouzbékistan, dans l’ex-République yougoslave de Macédoine et en Palestine. Le centre agira comme une unité de coordination clé du PNUD, mettra en œuvre le partenariat avec IBM, et unira les efforts déployés en faveur des objectifs mondiaux de développement », a indiqué Mme Salingan.

« IBM Digital – Nation Africa » doit fournir aux jeunes un accès gratuit aux applications mobiles, aux guides en ligne, aux tutoriels en ligne et aux services d’un programme de bénévoles visant à appuyer et à promouvoir l’aptitude à se servir des outils numériques.

 

(*Les références au Kosovo doivent être comprises dans le contexte de la résolution 1244 (1999) du Conseil de sécurité)

 


 
 
Pour plus d'informations veuillez contacter :

À Johannesbourg, Christina Shorai Nyambalo, Chargée de la communication : christina.nyambalo@undp.org