Plus de deux millions de Libériens s'inscrivent pour voter, près de la moitié des femmes

12 avr. 2017

Photo : PNUD Libéria

Près de 2,1 millions de Libériens se sont inscrits pour voter aux prochaines élections présidentielles et législatives d'octobre 2017, selon des résultats provisoires. Près de la moitié sont des femmes.

L'inscription des électeurs a été menée entre le 1er février et le 14 mars 2017. La présidente titulaire, Ellen Johnson Sirleaf, a atteint la limite de deux termes, ce qui signifie qu'un nouveau président sera élu, ainsi que les membres de la Chambre des représentants, à la fin de 2017.

" Le fait que 48 % des électeurs inscrits au Libéria soient des femmes est un bon signe de progrès ", a déclaré Pa Lamin Beyai, directeur de pays au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Libéria.

" Le rôle de la femme est crucial dans les situations après-conflit. Elles font une énorme différence en tant que leaders, électrices et administratrices. Trop souvent, elles sont confrontés à des obstacles dans la participation à la vie publique et nous devons nous engager à éliminer ces obstacles ".

Dans le cadre de son partenariat avec le peuple libérien, le PNUD soutient la Commission nationale des élections (NEC) pour aider à organiser des élections pacifiques et démocratiques, en coordination avec d'autres organismes de l'ONU.

De 2015 à 2018, le projet fournit une assistance consultative, technique et financière à la NEC grâce à un fonds combiné de 14,7 millions de dollars de l'Union européenne, de la Suède et du PNUD.

C'est ainsi que 1 350 trousses d'inscription des électeurs avec caméras ont été fournies au NEC. Les cartes d'identité pour les électeurs comprennent des photographies individuelles pour accroître la sécurité du processus électoral. Les kits fonctionnent à l'énergie solaire respectueuse de l'environnement.

Le personnel d'enregistrement a également reçu 9 000 manuels sur la façon d'enregistrer les électeurs et de gérer les bureaux de vote conçus avec le soutien du PNUD.

Les analyses relatives à la délimitation des limites, aux droits de vote des prisonniers, à la nomination des candidats et aux conditions de résidence ont contribué à accroître la sécurité juridique et 19 magistrats ont été formés pour améliorer leurs compétences en matière de plaintes électorales.

Les activités d'éducation civique et électorale par le biais de visites portes-à-porte, de réunions de la mairie et de spectacles ont atteint près de 700 000 personnes, soit 54% de femmes et 46% d'hommes, à l'échelle nationale. Près de 13 % sont électeurs pour la première fois.

Les stations de radio diffusant un contenu d'éducation civique produit par la campagne de sensibilisation ont atteint plus d'un demi-million d'auditeurs.

En outre, le Conseil des commissaires du NEC a récemment approuvé une politique d'intégration de la dimension de genre qui vise à promouvoir les femmes dans son administration, dans les partis politiques et en tant qu'électrices. Elle appelle notamment les partis politiques à assurer que 30 % des candidats qu'ils représentent soient des femmes.

Le PNUD a également fourni un soutien consultatif au Comité consultatif interpartite, qui comprend 22 partis politiques et le NEC, afin d'élaborer un mémorandum d'accord pour promouvoir le dialogue et accepter de résoudre les problèmes à venir.

À la demande des partis politiques, le PNUD a également fourni une expertise pour élaborer une résolution que les 22 parties ont signée et les engager à promouvoir des élections pacifiques.