UNDP_EU_Mimica_Steiner
Neven Mimica, Commissaire européen à la coopération internationale et au développement, et Achim Steiner, Administrateur du PNUD. Photo: PNUD

Bruxelles, le 19 février 2018 - La coopération entre l'Union européenne (UE) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a un rôle majeur à jouer en vue de la réalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable et l'éradication de la pauvreté. C’est la principale conclusion du dialogue politique de haut niveau, animé par Neven Mimica, commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, et Achim Steiner, administrateur du PNUD.

Le dialogue a porté les priorités actuelles de l'UE et du PNUD et les actions collectives nécessaires pour aider les pays à réaliser l'Agenda 2030 et ses objectifs de développement durable (ODD).

Neven Mimica a déclaré : "Seules des solutions collectives nous permettront de relever nos défis collectifs - mettre fin à la pauvreté, aux inégalités et à l'exploitation non durable de notre planète. L'Union européenne reste un fervent défenseur d'un multilatéralisme efficace, avec une Organisation des Nations Unies forte, et avec le PNUD comme partenaire de développement apprécié et fiable". 

Les priorités et les défis de développement de l'Afrique ont été au cœur des débats, dont les participants ont souligné la nécessité de redoubler d’efforts pour lutter contre les inégalités croissantes, améliorer la gouvernance, investir dans l'éducation et l'emploi des jeunes et renforcer la paix et la sécurité. Il a été question de la mise en œuvre du Plan d'investissement extérieur de l'UE dont le but est de faire avancer les ODD en Afrique et dans les pays voisins de l’UE, en stimulant les investissements publics et privés pour une croissance inclusive et durable.

Principaux pourvoyeurs d’assistance technique dans le cadre de 185 élections dans le monde, dont 100 en Afrique, l’UE et le PNUD seront mis à l’honneur du 20 février au 3 mars 2018 lors d’une exposition photos intitulée « Le pouvoir de la démocratie » qui se tiendra Place de l'Albertine, à Bruxelles. L’évènement présentera les efforts des deux organisations pour renforcer les capacités nationales à organiser des élections crédibles et pacifiques.

Les officiels de l’UE et du PNUD ont également abordé la manière dont ils peuvent prévenir et répondre plus efficacement aux crises, aux catastrophes et aux situations d'urgence complexes. Les deux organisations travaillent en étroite collaboration dans de nombreux pays touchés par les conflits afin de renforcer la résilience des populations et de les aider à reconstruire en rétablissant les infrastructures publiques, en fournissant l'accès aux services de base et en créant des emplois. Par exemple, le partenariat entre l'UE et le PNUD a permis à1,8 million d'hommes, de femmes et d'enfants déplacés en Iraq à rentrer chez eux, tandis qu'au Nigéria, il aide à restaurer les infrastructures essentielles et les services de base et à relancer l'économie locale.

L'UE et le PNUD soutiennent actuellement plus de 30 pays dans la mise en œuvre de leurs plans d’adaptation climatique, également connus sous le nom de Contributions déterminées au niveau national. Le dialogue a évoqué la manière dont l'UE et le PNUD peuvent aider les pays à respecter leurs engagements dans le cadre de l'Accord de Paris, soulignant que l'énergie est un domaine clé pour aider à réduire les émissions de CO2 et améliorer le bien-être des populations.

"Avec l'Union européenne, nous faisons une différence dans la vie des gens, qui permet à des millions de personnes d’avoir un meilleur accès à la justice et aux services publics, de jouir du droit de vote et de se relever des situations de crise" a déclaré Achim Steiner. "Nous pouvons accomplir beaucoup plus lorsque nous travaillons avec des partenaires et j'ai hâte de poursuivre notre partenariat solide avec l'UE".

L'UE et le PNUD œuvrent de concert dans près de 140 pays dans le cadre de 217 projets visant à renforcer la gouvernance démocratique et l'État de droit ;  la résilience et les capacités de relèvement des crises et des catastrophes, et d’adaptation aux changements climatiques.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe