Rapport sur le développement humain en Afrique 2016

28 août 2016

 

Les disparités entre les genres coûtent quelque 95 milliards de dollars US par an en moyenne à l’Afrique subsaharienne et ont culminé à 105 milliards de dollars de pertes en 2014 (soit 6 % du PIB régional), compromettant de ce fait les efforts du continent en faveur d’un développement humain et d’une croissance économique inclusifs.

Le rapport du PNUD analyse les facteurs politiques, économiques et sociaux qui entravent la promotion de la femme en Afrique et propose des politiques et des mesures concrètes pour combler l’écart entre les genres. Il s’agit notamment de corriger la contradiction entre la législation et la pratique afin de passer d’une égalité des genres juridique à une égalité de fait, de rompre avec les normes sociales préjudiciables aux femmes et de transformer les cadres institutionnels discriminatoires, en vue de garantir la participation économique, sociale et politique des femmes.

Le rapport propose quatre axes stratégiques pour renforcer l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes : l’adoption de réformes juridiques ; le renforcement des capacités nationales en vue d’accélérer l’implication des femmes dans la prise de décisions ; l’adoption d’approches multisectorielles destinées à promouvoir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes ; et l’accélération de l’accès des femmes aux droits de propriété et de gestion des ressources

.