Télécharger le document
Rapport complet

Sur les chemins de l'extrémisme violent en Afrique : moteurs, dynamiques et éléments déclencheurs

7 nov. 2017

Dénuement et marginalisation, accentués par la faiblesse des pouvoirs publics, figurent parmi les principales raisons qui poussent les jeunes africains vers l’extrémisme violent, selon une nouvelle étude du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)Se fondant une enquête auprès de 495 recrues volontaires d’organisations extrémistes telles que Al-Shabaab et Boko Haram, l’étude révèle également que les actes de violence ou d’abus de pouvoir supposés de la part de l’État constituent souvent l’élément déclencheur de la décision de rejoindre un groupe extrémiste.

Le rapport intitulé Sur les chemins de l'extrémisme violent en Afrique : moteurs, dynamiques et éléments déclencheurs présente les résultats de deux ans d’étude réalisée par le Bureau régional du PNUD pour l’Afrique et porte sur le recrutement au sein des groupes extrémistes majeurs en Afrique.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global