Photo: Cyril Ndegeya


L'épidémie du coronavirus au début de cette année a créé un défi conventionnel pour la communauté mondiale - une pandémie virale affectant des millions de personnes.  Le PNUD y a vu un moment important pour rechercher des approches et des technologies non conventionnelles pour lutter contre la propagation du virus COVID-19 au Rwanda. L'Accelerator Lab du pays s'est associé au Ministère des TIC et de l'innovation pour acquérir et déployer cinq robots anti-épidémiques intelligents destinés à être utilisés dans deux centres de traitement COVID-19 et à l'aéroport international de Kigali. Les robots prendront en charge la détection des cas de COVID-19, notamment parmi les citoyens de retour, testeront les patients et fourniront d'autres services dans les hôpitaux.

Cette initiative, une première en son genre pour le PNUD, vise à soutenir les efforts nationaux de réponse au COVID-19, en particulier à un moment où le nombre de patients positifs augmente et met le système de santé sous pression. Conçus pour diminuer l'exposition des agents de santé à une éventuelle infection, les robots soutiendront médecins et infirmières dans les centres de traitement désignés. Ces robots multitâches peuvent, entre autres, dépister entre 50 et 150 personnes par minute, relever la température, livrer de la nourriture et des médicaments aux patients, saisir des données vidéo et audio, et détecter les personnes qui ne portent pas de masque. En cas d'anomalies, les robots informent les agents de santé pour une réponse rapide. Ces caractéristiques devraient accroître la rapidité et l'efficacité de la lutte contre le COVID-19.

Fabriqués par Zora Bots, une société belge spécialisée dans les solutions robotiques, les robots ont des noms rwandais contextualisés qui représentent l'esprit de la nation qui a émergé du génocide de 1994 contre les Tutsi. Avec des noms comme Urumuri (lumière), Ingabo (bouclier) et Ikizere (espoir), les robots représentent l'espoir et la promesse d'un avenir meilleur.

Selon le Représentant résident du PNUD, M. Stephen Rodriques, COVID-19 présente un défi complexe qui nous oblige à penser différemment, à rechercher de nouvelles solutions et à utiliser toutes les ressources disponibles (financières et humaines) pour arrêter sa propagation. En 2019, le PNUD Rwanda a créé son Accelerator Lab (AccLab) - une petite équipe d'experts nationaux dotés de compétences uniques - pour travailler au sein du bureau de pays et aider à rechercher et à soutenir des solutions de développement innovantes.

L'expérience a montré que quelques pays, notamment en Asie, ont utilisé des technologies similaires pour aplanir la courbe de COVID-19. Les premières simulations réalisées lors de la formation des techniciens, infirmières et médecins qui utiliseront les robots ont également montré un potentiel énorme pour la technologie.

Nous reconnaissons que le nombre actuel de robots n'est pas suffisant pour répondre aux besoins dans tous les endroits critiques identifiés par le gouvernement. Davantage de ressources et de partenariats sont nécessaires pour soutenir et étendre l'initiative. Il convient également de noter que le petit nombre de robots sera utilisé dans les lieux de traitement présentant les risques les plus élevés, soutenant les médecins et les infirmières tout en minimisant leur exposition à une éventuelle infection. Il n'y aura aucune perte d'emplois. Au lieu de cela, les Rwandais locaux ont trouvé du travail et ont été formés pour entretenir les robots.

Le terrain est prêt pour l'expérimentation, et nous sommes impatients de voir comment les leçons et les informations tirées de cette expérience éclaireront de nouvelles réponses à cette situation d'urgence et aux futures. Pour l'instant, nous espérons que cette nouvelle façon de travailler contribuera de manière significative aux efforts pour sauver des vies et permettre aux Rwandais de reprendre leurs activités et de s'adapter à la nouvelle normale.

 

Icon of SDG 03 Icon of SDG 09

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global