Le PNUD a présenté un super-groupe de 15 Influenceurs Africains pour le Développement, une initiative lancée lors de la 74e Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

 

Accra, Ghana - S.E. Nana Akufo-Addo, Président du Ghana, a exhorté les pays africains à prendre leur destin en main et veiller à ce que les budgets nationaux soient moins dépendants de l'aide lors d'un dialogue de haut niveau organisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en collaboration avec le Gouvernement du Ghana.

L'événement, qui avait pour thème « L'argent de l'Afrique pour le développement de l'Afrique : Un avenir au-delà de l'aide », a permis d’explorer comment l'Afrique pourrait optimiser l'utilisation de ses ressources, de sa créativité et de son innovation pour financer efficacement l'ambition et le programme de développement du continent.

« L’Afrique au-delà de l'aide est une question d'avantages mutuels, et nous devons changer notre perspective, conjuguer nos efforts et nouer des partenariats plus solides qui servent les intérêts de l'Afrique », a noté le Président du Ghana.

À l'échelle mondiale, l'Afrique présente certaines des perspectives de croissance les plus prometteuses. Six pays africains font partie des douze économies mondiales en progression rapide. Il s’agit notamment de la Côte d'Ivoire, de l’Éthiopie, du Mozambique, de la République Démocratique du Congo, du Rwanda et de la Tanzanie. Mais si, au cours de la dernière décennie, les économies africaines ont connu une croissance moyenne de 4,7 %, il reste à créer des emplois et à concevoir des solutions idoines pour un développement inclusif.

Le dialogue a examiné comment l'Afrique peut capitaliser de manière innovante sur la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECA) et l’opportunité d'accélérer le commerce intra-africain, et sur l'intégration régionale tout en tirant parti de la quatrième révolution industrielle émergente.

Les dirigeants d’entreprises du continent et du secteur privé sont encouragés à investir en Afrique, en particulier les jeunes, à créer des emplois et à préserver la richesse de l'Afrique en aidant les entrepreneurs locaux à passer du secteur informel au secteur formel. Il s'agit de faire en sorte que les initiatives régionales et mondiales appuient adéquatement un développement économique soutenu qui assurerait prospérité, possibilités et stabilité à tous les citoyens.

« Nous avons besoin d'une nouvelle perspective qui s’éloigne de l'aide en tant que soutien vital et se focalise sur les ressources et des richesses de l'Afrique en vue du développement du continent. Une utilisation judicieuse de l'aide au développement pourrait être un catalyseur pour une croissance économique et un développement sans précédent qui apportera prospérité, autonomie, opportunités et stabilité à tous les citoyens », a indiqué Mme Ahunna Eziakonwa, Secrétaire Générale adjointe et Directrice Régionale pour l'Afrique, PNUD.

Le Roi Oyo Nyimba Kabamba Iguru Rukidi IV, du Royaume Toro, a déclaré pour sa part : « Nous voulons une Afrique unie et prospère, inspirée par un nouveau récit qui change la perception des Africains en les poussant à s'approprier leur propre programme de développement et à en devenir les architectes ».

Les interactions multidisciplinaires du Dialogue permettront de façonner l'offre stratégique du PNUD pour l'Afrique et de ses partenaires; et d’améliorer la conception des programmes de développement en vue de sortir l'Afrique de la dépendance à l'aide. Il s'agit d'inverser la mentalité selon laquelle l'aide étrangère est considérée comme un mécanisme permanent de maintien des fonctions vitales, et permettre à l'Afrique de passer à un niveau supérieur.

En parallèle à ce positionnement d’une Afrique qui s'approprie et défend son propre programme de développement, le PNUD a présenté un super-groupe de 15 Influenceurs Africains pour le Développement, une initiative lancée lors de la 74e Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

Le PNUD a également dévoilé une plate-forme de données numériques, l'African Business Map, qui présente des entreprises innovantes dans une panoplie de secteurs et de régions, pour soutenir l'investissement et promouvoir les partenariats avec le secteur privé.

Les débats du Dialogue visent à provoquer des réflexions et des discussions utiles au-delà de l'événement afin d'influencer l'évolution des modèles de gouvernance qui peuvent soutenir le développement et la transformation de l'Afrique. En outre, les idées issues du dialogue contribueront à la mise en œuvre du nouveau Centre de ressources de la ZLECA à Accra, au Ghana.

 

###

Pour de plus amples informations, merci de contacter :

À Accra: Praise Nutakor (praise.nutakor@undp.org)

Spécialiste en communications, PNUD, +233-501323566

 

Note de la rédaction

Membres du Super Groupe des Influenceurs Africains

1. Ali Mufuruki - Fondateur, Infotech Investment Group

2. Bethlehem Tilahun Alemu - Fondateur, SoleRebels

3. Njideka Harry – Fondateur & PDG, Youth for Technology Foundation

4. Rob Shuter, Président & PDG, MTN Group

5. Samaila Zubairu - Président & PDG, Africa Finance Corporation (AFC)

6. Prof. Benedict Oramah - Président, Afreximbank

7. Samba Bathily - Fondateur & PDG, ADS

8. Dr Eleni Gabre-Madhin – Directeur General en charge du bonheur, blueMoon

9. Temitope Shonubi - Co-fondateur et Directeur General, Sahara Group

10. Admassu Tadesse - Président & PDG, Trade Development Bank

11. Tiguidanke Camara - Président & PDG, Tigui Mining Group

12. Dr Edem Adzogenu – Président du Comité Exécutif AfroChampions

13. Kunle Adeyemi - Fondateur, NLE Architects & Creator, Makoko Floating School

14. Temie Giwa-Tubosun - PDG, Lifebank

15. Chiwetel Umeadi Ejiofor, Acteur, Écrivain et Directeur

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global