Le PNUD a signé un accord de partenariat tripartite avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l’Organisme japonais pour le commerce extérieur (JETRO) visant à promouvoir le développement durable en Afrique. Photo: PNUD Japon


Yokohama, Japon
- La septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) a clôturé ses travaux ce jour à Yokohama, au Japon. Tenue du 28 au 30 août et conjointement organisée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Gouvernement japonais, la Commission de l’Union africaine (CUA), la Banque mondiale et les Nations Unies, la TICAD 7 a appelé à « Faire progresser le développement de l’Afrique par le biais des ressources humaines, de la technologie et de l’innovation ». Le PNUD y était représenté par une importante délégation dirigée par M. Achim Steiner, l’Administrateur de l'organisation, et Mme Ahunna Eziakonwa, la Directrice du Bureau régional pour l’Afrique.

« Le secteur privé joue un rôle essentiel dans le développement de l’Afrique et la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) », a déclaré M. Steiner. « Nous avons besoin des entreprises, de la société et du Gouvernement comme de toutes les ressources disponibles pour mener à bien la transformation sociale et économique nécessaire à la réalisation des Objectifs de développement durable. Le PNUD s’est engagé à aider les pays à mobiliser l’énorme potentiel de leur secteur privé afin de promouvoir l’investissement dans des activités favorisant la réalisation des Objectifs de développement durable, en particulier en Afrique, qui est au cœur même de notre travail de développement ».

Lors de la TICAD 7, M. Steiner a initié des discussions avec les leaders d’opinion africains et japonais issus des secteurs public et privé ainsi qu’avec les dirigeants des organisations internationales et de la société civile. Conformément au thème de la Conférence, il a souligné l’importance de la transformation économique induite par l’innovation et l’essor des entreprises, l’avènement d’une société durable et résiliente, et l’établissement de la paix et de la stabilité.

La TICAD 7 s’est penchée sur les solutions innovantes basées sur les entreprises et permettant une transformation économique et sociale inclusive et durable de l’Afrique. Dans les pays en développement, le secteur privé représente 60 % du PIB, 90 % des emplois et 80 % des flux de capitaux. En outre, le continent qui dispose d’abondantes ressources naturelles et d’une population en croissance abrite six des dix économies les plus dynamiques au monde. Malgré les avancées enregistrées en matière de développement durable dans la région, le déficit de financement à combler est estimé de 600 milliards à 1,2 milliard de dollars US par an pour mettre en œuvre les Objectifs de développement durable.

Dans le Plan d’action de Yokohama 2019 approuvé à l’issue des débats, le PNUD s’engage à renforcer le développement du capital humain, en particulier chez les jeunes et les femmes, et à apporter son aide aux entrepreneurs engagés dans la transformation économique et sociale du continent. M. Steiner a souligné la nécessité d’exploiter les technologies numériques pour améliorer l’accès aux informations et aux sources de financement, de sorte que même les plus démunis puissent bénéficier des innovations technologiques afin de jouir d’une prospérité partagée.

À titre de mesure concrète, le PNUD a lancé un réseau de 60 Accelerator Labs desservant 78 pays, dont 36 sont implantés en Afrique. Ces laboratoires seront utilisés pour tester et mettre à l’échelle de nouvelles solutions permettant de relever les défis complexes, d’apprendre les uns des autres et de réaliser des progrès plus rapides dans l’atteinte des ODD. Le PNUD continuera d’assurer son rôle d’intégrateur des ODD en s’engageant à mettre à la disposition des pays les connaissances, l’expérience et les ressources nécessaires pour aider les populations à construire une vie meilleure.

« Le secteur privé est un partenaire de développement essentiel. Le manque d’argent n’est pas le plus grave problème mais bien l’affectation des fonds disponibles au service des idées novatrices sur le terrain. Cette tâche nécessite la mobilisation active des compétences des secteurs publique et privé, des ressources de réseau et de toutes autres ressources permettant de créer une synergie », a précisé M. Steiner.

Dans le but de renforcer les partenariats entre les entreprises du secteur privé au Japon et en Afrique et de générer des solutions d’affaires en vue de la réalisation des Objectifs de développement durable, le PNUD a lancé, lors de la TICAD 7, deux cadres de partenariat pour la coopération avec des acteurs japonais. Le premier est un accord de partenariat tripartite signé par le PNUD, l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l’Organisme japonais pour le commerce extérieur (JETRO) et visant à promouvoir le développement durable en Afrique au travers de partenariats renforcés avec les secteurs privés japonais et africains. Le deuxième est un partenariat bilatéral conclu avec l’Association japonaise des dirigeants d’entreprise pour plaider en faveur de l’engagement du monde des affaires japonais. Le président de la JICA, M. Shinichi Kitaoka, et le président du JETRO, M. Nobuhiko Sasaki, ont assisté à la cérémonie de signature du partenariat PNUD-JICA-JETRO. La directrice régionale du PNUD pour l’Afrique, Mme Ahunna Eziakonwa, a signé les deux accords au nom du PNUD.

Par ailleurs, le PNUD a organisé différentes manifestations en marge de la TICAD 7, portant respectivement sur la couverture sanitaire universelle, l’économie numérique et la localisation des objectifs de développement durable ainsi qu’un événement de promotion de start-up japonaises et africaines.

Lors de la manifestation sur la localisation des ODD coorganisée avec la Préfecture de Kanagawa - reconnue pour ses initiatives phares en matière de développement durable - , M. Steiner a signé un cadre de partenariat pour la coopération avec M. Yuji Kuroiwa, Gouverneur de la Préfecture de Kanagawa, afin d’accélérer la participation des gouvernements locaux au Japon à la réalisation des Objectifs de développement durable.

Avant d’assister à la TICAD 7, M. Steiner avait commencé sa visite dans le pays en se rendant au tout premier événement conjoint organisé par le PNUD et le ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie portant sur le financement innovant et la gestion des entreprises aux fins de la réalisation des Objectifs de développement durable. L’événement a bénéficié de l’appui de la Fédération des entreprises du Japon et a débuté par une déclaration faite par M. Yoshihiro Seki, ministre d’État japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie.

Partenaire vital pour le PNUD, le Japon est le deuxième plus important gouvernement donateur. Sa contribution totale a représenté 346 millions de dollars US en 2018.

Au cours de sa visite, M. Steiner a également rencontré le Premier ministre, M. Shinzo Abe, le ministre des Affaires étrangères, M. Taro Kono, le ministre de la Justice, M. Takashi Yamashita et le ministre d’État chargé de la Politique scientifique et technologique, M. Takuya Hirai, entre autres. M. Steiner a félicité le Japon pour la réussite de l’organisation de la TICAD 7 et a remercié le pays du Soleil Levant pour son soutien indéfectible sur des questions critiques telles que la sécurité humaine, la santé mondiale, la réduction des risques de catastrophe, l’état de droit et l’innovation.

###

Pour toute demande de renseignement complémentaire, veuillez contacter : 
À Yokohama/Tokyo: Yuko Yasuda +81-90-7200-3295 / yuko.yasuda@undp.org

À New York : Praise Nutakor +1-732-405-7940 / praise.nutakor@undp.org

Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global