Photo: PNUD Malawi

New York - Le secteur privé africain a un rôle majeur à jouer pour aider les gouvernements à vaincre le COVID-19 en Afrique. C’est l’un des principaux messages d’une session d’urgence de l’initiative de partenariat du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique, African Influencers for Development (AI4Dev). Certains des principaux chefs d’entreprise africains se sont joints au PNUD Afrique pour se concerter sur les actions nécessaires à une approche coordonnée de la crise COVID-19 à l’échelle du continent.

L’initiative AI4Dev est au cœur de la nouvelle stratégie de partenariat du PNUD pour l’Afrique, et engage des champions africains qui s’emploient déjà à promouvoir le développement durable à travers le continent. Cette coalition forte de dirigeants africains actuels et futurs est issue du monde des affaires, du monde universitaire et des arts et se trouve à la base d’une vaste plateforme visant à aider l'Afrique à piloter son propre programme de développement.

Les membres fondateurs sont le professeur Benedict Oramah, président d'Afreximbank; Rob Shuter, président de MTN; Dr. James Mwangi, PDG d'Equity Bank; Temitope Shonubi, fondateur de Sahara Energy; Samaila Zubairu, présidente de Africa Finance Corporation; Dr. Amy Jadesimi, MD de LADOL; Admassu Tadesse, président de TDB; Samba Bathily, PDG d'ADS; Le Dr Edem Adzogenu, cofondateur de l'AfroChampions Initiative; et Dr. Eleni Gabre-Madhin, Fondatrice de blueMoon et de l’Ethiopian Commodities Exchange.

« Le secteur privé a un rôle majeur à jouer, car nous pouvons très rapidement pour mettre nos actifs et notre expertise en service », a déclaré Rob Shuter, président de MTN.

Amy Jadesimi, directrice générale de LADOL, une zone industrielle durable indigène au Nigéria, affirme que toute réponse doit être collaborative : « L'Afrique a besoin de solutions différentes du reste du monde, et nous devons trouver ces solutions ensemble. Nous pouvons émerger de cette situation plus forts qu’avant si nous misons sur la fabrication locale. Mais nous devons nous organiser pour mettre à profit les forces du secteur privé africain dans cette réponse. »

Convoquant la réunion, Mme Ahunna Eziakonwa, Sous-Secrétaire générale et Directrice régionale du PNUD pour l'Afrique a souligné l'importance d'une approche collaborative face aux défis posés par COVID-19. « Le PNUD s'est engagé à travailler avec le secteur privé dans leurs efforts de réponse unifiés, en particulier dans les questions d'approvisionnement, de gouvernance, de financement, de communication et de technologie, en apportant nos décennies d'expertise et notre large portée à travers l'Afrique pour mobiliser le secteur privé local en vue fournir aux personnes les plus vulnérables les matériaux indispensables. »

La pandémie COVID-19 a eu un impact sur presque tous les aspects du paysage économique et commercial de l’Afrique et a redessiné les perspectives de croissance à travers le continent. Selon le Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies de l'Union africaine, COVID-19 a été documenté dans 52 pays africains avec un nombre croissant de cas. Alors que les gouvernements commencent à fournir une protection sociale d’urgence, le secteur privé peut jouer un rôle en assurant l'approvisionnement local, y compris, si possible, par la production locale d'équipements de protection individuelle et de nourriture.

Les entreprises africaines peuvent renforcer la préparation à la crise en soutenant les achats ; appuyer la réponse en enclenchant les réseaux de prestataires de services médicaux ; et montrer la voie du relèvement en mettant à disposition les nécessités essentielles.

Individuellement, les membres d'AI4Dev intensifient et montrent leur engagement à travers leurs propres initiatives. Par exemple, le professeur Oramah d'Afreximbank a annoncé une facilité de 3 milliards de dollars pour aider ses pays membres à surmonter les impacts socio-économiques et sanitaires du COVID-19. Le Dr Eleni Gabre-Madhin aide les PME locales à fabriquer et à distribuer des équipements médicaux essentiels.

« Nous menons actuellement une campagne pour fabriquer et distribuer 500 000 masques en Éthiopie dans les prochaines semaines. Notre réseau de petites et moyennes entreprises suit rapidement les prototypes d'impression 3D de matériaux à faible coût, tels que les écrans faciaux imprimés en 3D et les valves de ventilation », a déclaré le Dr Gabre-Madhin.

« La mobilisation de l’appui du secteur privé fait partie intégrante de la réponse COVID-19 du PNUD et nous sommes impatients de voir l’empreinte des Influenceurs africains pour le développement », a conclu Mme Eziakonwa.

-------

Pour plus d'informations et des interviews avec les médias, veuillez contacter :

New York: Kymberly Bays, kymberly.bays@undp.org, +1 760 216 3801.

 

Icon of SDG 03

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global