L'Allemagne a annoncé aujourd'hui une nouvelle contribution à la protection de la deuxième plus grande forêt du monde en engageant €125 millions (environ 148 millions de dollars) dans le fonds de l'Initiative pour la forêt d'Afrique centrale (CAFI), ce qui en fait l'une des plus importantes participations.

Cette annonce a été faite le mercredi 8 septembre à Berlin lors du Symposium sur les forêts tropicales, à un moment où la nature et les forêts font l'objet d'une attention internationale soutenue avec le Congrès mondial de la nature de l'UICN à Marseille.  

Le ministre allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ) Gerd Müller a rappelé : "Il est grand temps d'agir de manière concertée au niveau international : lors des prochaines COP à Kunming et Glasgow, la préservation des forêts tropicales doit être placée au centre de l'attention politique."

"Les forêts sont d'importants puits de carbone et devraient recevoir une part équitable des fonds destinés au climat et à la biodiversité. Nous devons trouver un accord équitable entre les pays forestiers tropicaux et la communauté internationale", a ajouté le ministre.

En augmentant de 148 millions de dollars sa contribution actuelle de 93 millions de dollars, l'Allemagne envoie un message fort en tant que présidente du Conseil CAFI. Lors des prochaines Conférences des Parties aux conventions sur le climat (COP 26) et sur la biodiversité (COP 15), l'Allemagne entend présenter et discuter la protection des forêts avec les principaux acteurs multi- et bilatéraux.

En tant que pays contributeur assurant en ce moment la présidence du fonds CAFI et la facilitation du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo, l'Allemagne a souligné la nécessité de la participation de la société civile et de la restauration des écosystèmes forestiers. 

L'Afrique centrale est l'une des dernières régions du monde à absorber plus de carbone qu'elle n'en émet. Sa forêt, la deuxième plus grande du monde, aspire chaque année près de 1,5 milliard de tonnes de CO2 de l'atmosphère, soit 4 % des émissions mondiales.

La forêt tropicale d'Afrique centrale est soumise à une pression croissante. Si les tendances et les causes varient largement selon les contextes nationaux, les pertes de forêts représentent plus de 6 millions d'hectares de forêt tropicale primaire depuis 2001, soit l'équivalent d'environ 6 millions de terrains de rugby, et la tendance s'accélère considérablement. 

CAFI soutient six pays d'Afrique centrale dans des choix difficiles lorsqu'ils s'engagent dans des approches de développement vert et à faibles émissions tout en associant la croissance économique à la préservation des forêts et des ressources naturelles.

Abritant plus de 10 000 espèces végétales et animales, dont beaucoup sont endémiques, la forêt tropicale d'Afrique centrale est une source indispensable de nourriture, d'énergie, d'abri et de spiritualité dans une région où les indices de développement humain sont les plus bas et où le nombre de personnes en situation d’urgence d'aide alimentaire est le plus élevé au monde. 

CAFI combine des investissements sur le terrain (28 programmes dans six pays partenaires) et un dialogue politique de haut niveau avec les dirigeants des pays concernés. Les ambassades allemandes dans la région se mobilisent pour mener à bien ce dialogue avec les autres partenaires du fonds, soit la Corée du Sud, la France, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Le secrétariat de CAFI est hébergé par le Programme des Nations Unies pour le développement à Genève.

Voir également :

https://www.cafi.org/fr/lallemagne-investit-eu125-millions-supplementaires-dans-le-fonds-cafi

 

Contacts pour les médias 

Programme des Nations Unies pour le développement | Sarah Bel, spécialiste en communication 

Tél. +41 79 934 11 17 | sarah.bel@undp.org  

CAFI | Berta Pesti, Responsable du Secrétariat de l'Initiative pour la forêt d'Afrique centrale | berta.pesti@undp.org  

 

L'Initiative pour la forêt d'Afrique centrale (CAFI) combine investissements et dialogue politique de haut niveau pour aider ses six pays partenaires à mettre en œuvre l'Accord de Paris de 2015 sur le changement climatique, à lutter contre la pauvreté, à se développer durablement et à remplir les objectifs du cadre de la biodiversité post-2020. www.cafi.org 

Twitter : @CAFISecretariat

Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présents dans environ 170 pays et territoires, nous offrons une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nations. www.undp.org

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global