Photo: UNDP Nigeria

Yaoundé, Cameroun, 4 octobre 2021 – La Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), en collaboration avec les huit gouverneurs des territoires affectés par Boko Haram et le gouvernement de la République du Cameroun, a entamé aujourd'hui la troisième édition du Forum des gouverneurs du bassin du lac Tchad.

Ce forum de deux jours a pour objectif d'évaluer et d'analyser la situation politique, civile, sécuritaire et humanitaire dans le bassin du lac Tchad (BTC) ; de fournir une occasion de tirer parti des réalisations accomplies depuis le forum de 2019 ; et de renforcer la coopération régionale et transfrontalière dans la lutte contre l'insurrection et le terrorisme dans la région.

Depuis le déclenchement de l'insurrection de Boko Haram en 2009, la région s'est efforcée de limiter l'impact des activités du groupe, qui se traduit par des déplacements internes et transfrontaliers massifs, la destruction du tissu social et des biens, des violations des droits de l'homme et des services publics perturbés, ainsi que des capacités limitées des institutions gouvernementales.

En réponse à cela, la Stratégie régionale de stabilisation, de redressement et de résilience (SRS) des zones du bassin du lac Tchad touchées par Boko Haram a été mise sur pieds en 2018 comme un cadre solide pour relever ces défis complexes et urgents.[1] La stratégie reconnaît la nécessité d'un ensemble complet, multisectoriel et coordonné d'efforts nationaux et transfrontaliers, notant que la collaboration le long du lien entre l'humanitaire, le développement et la paix est vitale pour la stabilisation, le redressement et la résilience à long terme.

« Malgré les défis, nous avons enregistré des réalisations modestes dans l'accomplissement de nos engagements de 2019. Nous avons progressé grâce au soutien continu des gouvernements du BLT, des entités des Nations unies, de l'Union africaine, des communautés économiques régionales et des partenaires multilatéraux et bilatéraux. En outre, les contributions des organisations de la société civile (OSC), des chefs traditionnels et religieux, des médias et de la Force opérationnelle interarmées multinationale ont été essentielles », a déclaré l'ambassadeur Mamman Nuhu, secrétaire exécutif de la CBLT et chef de mission de la Force multinationale mixte (FMM).

La SRS est mise en œuvre par le biais de huit plans d'action territoriaux (PAT) pour les huit États, régions et provinces les plus touchés par Boko Haram dans la région du BLT.[2] Bien que de portée régionale, la stratégie repose sur le principe de l'appropriation nationale et locale. Par l'intermédiaire des gouverneurs des territoires touchés, les gouvernements nationaux facilitent une participation solide et inclusive des communautés locales aux efforts de stabilisation, de redressement et de résilience dans toute la région.

« La coopération transfrontalière est essentielle pour accélérer la stabilisation et le redressement dans le bassin du lac Tchad. La Commission de l'Union africaine contribuera donc à soutenir les plateformes, telles que le Forum des gouverneurs, qui cherchent à stimuler la collaboration en matière d'action humanitaire et de développement dans la région du bassin du lac Tchad », a déclaré l'ambassadeur Bankole Adeoye, commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la Commission de l'Union africaine.

Le Forum s'engage à promouvoir le dialogue en renforçant la coopération transfrontalière en matière de sécurité et à faciliter le commerce transfrontalier et le redressement économique pour améliorer les moyens de subsistance. La proximité des gouverneurs avec les circonscriptions touchées par la crise leur confère un rôle indispensable dans l'orientation et le suivi de la mise en œuvre de la stratégie de stabilisation et d'autres initiatives en faveur de la stabilisation, de la consolidation de la paix et du développement durable, d'une manière qui puisse se traduire par des changements positifs sur le terrain.

En tant que plateforme permettant d'engager des discussions franches, le Forum des gouverneurs du BLT offre aux participants la possibilité de tirer des enseignements sur les défis transnationaux transversaux et de coordonner des actions et des solutions communes. « Nous ferons comprendre aux participants au Forum la manière dont les gouvernements et les gouverneurs peuvent renforcer la résilience des communautés, élargir les choix de moyens de subsistance, accroître l'accès aux services sociaux et garantir la paix dans les territoires déchirés par la guerre », a souligné Ahunna Eziakonwa, sous-secrétaire général des Nations unies et administratrice assistante et directrice régionale du PNUD pour l'Afrique.

En mai 2018, les gouverneurs des huit zones les plus touchées du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigeria se sont réunis à Maiduguri, dans l'État de Borno, au Nigeria, pour créer le Forum des gouverneurs du bassin du lac Tchad pour la coopération régionale en matière de stabilisation, de consolidation de la paix et de développement durable.

Le deuxième Forum des Gouverneurs qui s’est tenu à Niamey au Niger en juillet 2019 a réaffirmé la nécessité de servir de plateforme pour le dialogue, la coopération et les échanges transfrontaliers, et de soutenir les efforts nationaux, régionaux et multilatéraux en cours en vue de la stabilisation de la région du BLT. Le Forum a également salué le lancement du Fonds de stabilisation régionale (FSR) pour soutenir la mise en œuvre de la SRS et s'assurer que l'appropriation locale du FSR repose sur les états, les régions et les provinces.

Télécharger le communiqué final.

####

Pour d'amples renseignements, veuillez contacter :

 

Notes à l’intention des éditeurs :

À propos de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT)

La Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) a été créée le 22 mai 1964 avec pour objectif de gérer le lac Tchad et ses ressources en eau partagées, de préserver les écosystèmes et de promouvoir l'intégration régionale, la paix, la sécurité et le développement dans la région du lac Tchad.

Pour en savoir plus, suivez le lien ci-après www.cblt.org/

À propos du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Le PNUD est la principale organisation des Nations Unies qui lutte pour mettre fin à l'injustice de la pauvreté, des inégalités et du changement climatique. En collaboration avec notre vaste réseau d'experts et de partenaires dans 170 pays, nous aidons les nations à élaborer des solutions intégrées et durables pour les personnes et la planète.

Pour en savoir plus, suivez le lien ci-après www.africa.undp.org

À propos de la Commission de l'Union africaine

La Commission de l'Union africaine (CUA) est le secrétariat de l'UA et s'occupe des activités quotidiennes de l'Union. Elle est basée à Addis-Abeba en Éthiopie. Parmi ses fonctions, on peut citer la représentation de l'UA et la défense de ses intérêts sous la direction et selon le mandat de la Conférence et du Conseil exécutif ainsi que le dépositaire de l’Acte constitutif de l’UA et de tous les autres instruments juridiques de l'OUA/UA.

Pour en savoir plus, suivez le lien ci-après. https://au.int/en/commission

Suivez les discussions à @lcbc_cblt

Hashtag : #GovForum2021 #LakeChadBasin

 

 

 

[1] Stratégie régionale pour la stabilisation, le redressement et la résilience des zones affectées par Boko Haram dans la région du bassin du lac Tchad, Commission du bassin du lac Tchad et Commission de l'Union africaine, août 2018 (http://www.cblt.org/en/news/regional-stabilization-strategy).

 

 

[2] États de Borno, Yobe et Adamawa au Nigeria ; région de Diffa au Niger ; provinces du Lac et Hadjer-Lamis au Tchad ; régions de l'Extrême-Nord et du Nord au Camerou.

 

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Afrique 
Aller à PNUD Global